Saison 1996-97

Voir saison
1995-1996
Voir saison
1997-1998
Jordan et Chicago sortent d'une saison incroyable. Ils ont tout raflé sur leur dernier passage et on se demande quels sont les objectifs pour cette saison 1996-97. La réponse est simple : garder l'hégémonie du basket NBA en réalisant le back-to-back, confirmer le statut de plus grande équipe de l'histoire et surtout, battre de nouveaux records pour Jordan.
Les cadres de l'équipe sont toujours présents, ce qui renforce leur collectif et leurs automatismes. De plus, deux nouveaux joueurs d'expérience viennent s'ajouter : Bison Dele et Robert Parish. Toute interrogation est annulée quand les champions en titre gagnent leurs 12 premiers matches de la saison. Durant ces 12 matches, seule une équipe a franchi le cap des 100 points (Miami). L'année précédente, les Bulls avaient placé leur trio magique dans la meilleure équipe défensive. Cette année encore, Pippen et Jordan firent partie de cette équipe. Néanmoins, Jordan ne délaisse pas le côté offensif. A huit reprises, il dépasse les 40 points et il dépasse les 30 points lors de 44 matches. Parmi ses cartons, on retiendra ses 51 points, passés le 21 janvier 1997, contre New York et les 50 points, contre Miami, le 6 novembre 1996.Jordan en profite pour dépasser les 25000 points en carrière (26920 à la fin de la saison), se hissant ainsi à la cinquième place des plus gros scoreurs de tous les temps. Il remporte évidemment le titre de meilleur scoreur avec une moyenne de 29.6 sur les 82 matches disputés (c'est son neuvième titre).

A mi-saison, le bilan s'apparente à celui de l'année dernière (37 victoires et 5 défaites, seulement 2 défaites de plus). Le record de 72 victoires est toujours d'actualité. Le All Star Game de Cleveland va consacrer Glenn Rice, pour le titre de MVP mais le héros est bien Michael Jordan. En effet, il va effectuer le premier triple-double de l'histoire dans ce match de gala : 14 points, 11 rebonds et 11 passes décisives, en 26 minutes. Ce week-end célébra les 50 meilleurs joueurs de l'histoire. Jordan est évidemment parmi ces 50 noms, en compagnie d'illustres joueurs comme Bill Russel, Kareem Abdul Jabbar, Moses Malone, Jerry West, Walt Frasier... Les américains sont très fiers d'honorer la mémoire des anciens et nul doute que pour le centenaire de la NBA, cette même liste verra l'arrivée de nouveaux joueurs comme Shaq O'Neal, Jason Kidd, Kobe Bryant, Lebron James, Allen Iverson, Tim Duncan...

Après ce break, les Bulls vont maintenir un niveau incroyable pour atteindre les 69 victoires. Il reste alors deux matches (Miami et New York). Si les Bulls remportent ces deux confrontations, ils établissent un niveau record de victoire. Mais, aucune victoire n'arriva et les Bulls terminèrent l'exercice 1996-97, sur un bilan de 69 victoires et 13 défaites. Malgré des stats toujours aussi complètes (29.6 points, 5.9 rebonds, 4.3 passes et 1.7 interceptions) et un bilan collectif énorme, le titre de MVP de la saison régulière revient à Karl Malone. Mais, les playoffs commencent et Jordan a bien l'intention de montrer que le vrai MVP est bien lui.

Au premier tour, les Bulls affrontent les Bullets de Webber. Jordan s'échauffe pour la suite et passe 55 points aux pauvres Bullets. Chicago remporte la série 3 à 0. Suivent les Hawks de Steve Smith qui, malgré une victoire à Chicago dans le deuxième match, perdent cette série 4 victoires à 1. En finale de conférence, Jordan et les siens affrontent une très belle équipe de Miami (Tim Hardaway, Zo Mourning, Mashburn, Majerle). Mais, le destin de Chicago ne doit pas s'arrêter à ce stade de la compétition. Les Bulls remportent la série 4 à 1. Jordan ne fait aucun match à moins de 20 points durant ces playoffs !!
La finale oppose les deux meilleures équipes de la NBA : Chicago et Utah. Sur le terrain, on retrouve quatre membres - Jordan, Pippen, Malon et Stockton - de la Dream Team (inutile de préciser 1992 car pour moi, il n'y a qu'une seule et unique Dream Team). Jordan éclaboussa cette finale par son génie. Lors du match 1, il offre la victoire aux siens (84-82) par un dernier panier au buzzer. Lors du match 2, il frôle le triple-double avec ses 38 points, 13 rebonds et 9 passes. Les Bulls perdent alors les deux matches suivants sur les terres mormones. Jordan ne marque que 26 et 22 points dans ces matches. Mais, le cinquième acte va être le décor d'une incroyable mise en scène. Jordan souffre d'un virus à l'estomac mais son courage va lui permettre de scorer 38 points, permettant à Chicago de faire le break dans cette série. Les Bulls n'ont plus qu'à parachever leur sacre à la maison lors du sixième match (Jordan marque 39 points). Jordan prend sa revanche sur Malone en remportant le titre de MVP des finales (pour la cinquième fois d'affilée). Ses stats sont vertigineuses en playoffs : 31.1 points, 7.9 rebonds et 4.8 passes décisives. Chicago assoie sa suprématie pour la cinquième fois et Jordan prend une nouvelle dimension, dépassant le cadre humain.





Tous les matches de la saison régulière

01 Novembre 1996 - 02 Novembre 1996 - 05 Novembre 1996 - 06 Novembre 1996 - 08 Novembre 1996 - 09 Novembre 1996 - 11 Novembre 1996 - 13 Novembre 1996 - 15 Novembre 1996 - 16 Novembre 1996 - 20 Novembre 1996 - 21 Novembre 1996 - 23 Novembre 1996 - 25 Novembre 1996 - 29 Novembre 1996 - 30 Novembre 1996 - 03 Décembre 1996 - 05 Décembre 1996 - 07 Décembre 1996 - 08 Décembre 1996 - 11 Décembre 1996 - 13 Décembre 1996 - 14 Décembre 1996 - 17 Décembre 1996 - 19 Décembre 1996 - 21 Décembre 1996 - 23 Décembre 1996 - 25 Décembre 1996 - 26 Décembre 1996 - 28 Décembre 1996 - 30 Décembre 1996 - 03 Janvier 1997 - 06 Janvier 1997 - 10 Janvier 1997 - 11 Janvier 1997 - 14 Janvier 1997 - 15 Janvier 1997 - 17 Janvier 1997 - 19 Janvier 1997 - 21 Janvier 1997 - 23 Janvier 1997 - 25 Janvier 1997 - 28 Janvier 1997 - 30 Janvier 1997 - 31 Janvier 1997 - 02 Février 1997 - 04 Février 1997 - 05 Février 1997 - 11 Février 1997 - 14 Février 1997 - 16 Février 1997 - 18 Février 1997 - 21 Février 1997 - 22 Février 1997 - 24 Février 1997 - 27 Février 1997 - 28 Février 1997 - 03 Mars 1997 - 05 Mars 1997 - 07 Mars 1997 - 09 Mars 1997 - 11 Mars 1997 - 12 Mars 1997 - 14 Mars 1997 - 15 Mars 1997 - 18 Mars 1997 - 21 Mars 1997 - 22 Mars 1997 - 25 Mars 1997 - 27 Mars 1997 - 29 Mars 1997 - 01 Avril 1997 - 03 Avril 1997 - 04 Avril 1997 - 06 Avril 1997 - 07 Avril 1997 - 09 Avril 1997 - 10 Avril 1997 - 13 Avril 1997 - 14 Avril 1997 - 16 Avril 1997 - 19 Avril 1997 -

Dernière modification : January 11 2016 22:56:40.