La plupart de ces héros des temps modernes font partie de la légende du basket, c'est pourquoi 10 d'entre eux (sur 12) ont ou vont accéder au panthéon de la NBA : le Hall of Fame. Tous les joueurs composant ce team avaient une relation particulière avec Jordan. Durant de nombreuses saisons, il avaient tenté d'enrayer cette formidable machine à gagner et tout d'un coup, ils se retrouvaient côte à côte, dans la même équipe. J'ai voulu raconter de manière succinte les liens qui unissaient chacun d'eux avec Michael #9:

Magic Johnson #15 Larry Bird #7 Charles Barkley #14
Clyde Drexler #10 David Robinson #5 Chris Mullin #13
Karl Malone #11 John Stockton #12 Scottie Pippen #8
Patrick Ewing #6 Christian Leattner #4 Chuck Daly (Coach)

Michael Jordan Dream team

Earvin "Magic" Johnson

Magic venait d'annoncer sa séropositivité au monde entier (positif à un test de dépistage du SIDA) mais, pourtant, les américains ont voulu rendre un dernier hommage à ce showman de génie. Jordan fut très attristé par cette annonce car il aurait voulu affronter davantage ce passeur de rêve sur les parquets de la NBA. Cependant, on retiendra la leçon des Bulls infligée aux Lakers lors des finales 91...

Larry Bird

Considéré comme le meilleur blanc de l'histoire, Larry venait lui aussi d'annoncer qu'il mettait fin à sa carrière de professionnelle pour cause de mal au dos. Les années 80 ont été rythmées par les confrontations entre "le magicien" et "l'oiseau" et c'est tout naturellement, qu'ils ont porté le maillot de la plus fabuleuse équipe de tous les temps. Néanmoins, on se souviendra des 63 points inscrits par Jordan contre les Celtics en 1986...

Scottie Pippen

Le lieutenant fidèle de Jordan méritait sa place au sein de cette équipe car sans Pip', Jordan n'aurait jamais gagné 6 bagues de champion. Ils avaient tous deux une relation privilégiée et elle se ressentait sur le terrain à travers des actions de rêve et un soutien permanent.

Charles Barkley

Sir Charles et Michael étaient très amis, ils se respectaient mutuellement en tant que joueurs et hommes. Barkley jouait avant aux Philadelphia Sixers; sa combattivité était exemplaire mais jamais, il ne réussit à amener son équipe jusqu'au titre. Pourtant, il faillit y arriver en allant du côté de Phoenix, mais, un certain Michael Jordan allait lui enlever ce rêve, en 1993...

Clyde Drexler

Jordan avait conquis son deuxième titre NBA quelques mois auparavant contre... Clyde "the Glide" Drexler. Les 2 joueurs se rencontraient de nouveau mais cette fois-ci, avec un but commun. Drexler était célèbre pour avoir une détente sèche de 1 mètre 10 et il prit sa revanche en 1995 en remportant le titre suprême avec les Houston Rockets... mais Jordan allait très vite reprendre son bien, l'année suivante.

Patrick Ewing

L'histoire entre Chicago et New York est faite d'amour et de haine. Pat "The Beast" Ewing est un monument à Big Apple, son histoire est liée à ce club et il fut de nombreuses fois le sauveur des Knicks. Pourtant, il n'offrit aucun titre à son club et seules, restent les confrontations d'une très grande intensité entre les Bulls et les Knicks en playoffs (toujours, remportées par Jordan...).

David Robinson

A l'époque, David "The Amiral" Robinson était un pivot très prometteur mais qui n'évoluait pas dans une franchise qui jouait le titre (San Antonio Spurs). Mais, après les JO de Barcelone, il prit une autre envergure et plus d'assurance. Son élégance, sa classe, sa fluidité pour un pivot de 2 m 15 faisaient penser à Jordan et son travail paya puisqu'en 1999, il succéda à His Airness au titre de champion NBA (il remporta un second titre avec Tony Parker en 2003).

Karl Malone

Karl "The Mailman" Malone était considéré comme le meilleur ailier fort de la league. Sa complicité avec John Stockton, fait de ce duo le plus complet de la NBA. Fana des grosses cylindrées et des balades dans les hautes montagnes de l'Utah, il faillit enlever à Jordan le titre à deux reprisesen 1997 et 1998.


John Stockton

Le meilleur passeur de tous les temps est un homme ordinaire en apparence mais qui devient un véritable compétiteur sur un terrain. Son alliance avec Malone fit merveille aux Utah Jazz pourtant, ils ne furent pas assez épaulés au moment de conclure les matches décisifs. (voir les finales NBA en 1997 et 1998)

Chris Mullin

Mullin a vécu une vraie résurrection car après avoir obtenu le titre de champion olympique enb 1984 avec Jordan et Ewing, il sombra dans l'alcool. Sa présence au sein de ce groupe prouve qu'il a su remonté la pente et s'imposer dans son équipe des Golden State Warriors.

Christian Leattner

Le seul universitaire du groupe. Il jouait encore pour la mythique univesité de Duke et considéré comme le meilleur universitaire du pays, il intégra la Dream Team.



Dernière modification : March 23 2013 22:01:41.