Retraite sportive définitive

michael jordan retraite wizards Jordan met un terme définitif à sa carrière de joueur professionnel le 16 avril 2003 contre les Philadelphie Sixers. Malgré un match à l’extérieur, le public adverse lui réserva une standing ovation exceptionnelle.
Libéré de son rôle de joueur, il pense se consacrer pleinement à son rôle de dirigeant chez les Wizards. Mais, le propriétaire de la franchise Abe Pollin en décida autrement en licenciant Jordan. Il reproche à l’ex-icône son bilan très mitigé à la tête des Wizards et notamment, certaines décisions calamiteuses (le flop Kwame Brown, en n°1 de la draft 2001, par exemple). Jordan part la capitale trahi mais avec une première expérience dans le management d’une franchise NBA.

Jordan va profiter de cette période loin du basket pour profiter de la vie en jouant au golf et en passant du temps avec sa famille. Comme toutes les grandes fortunes, il se consacre aux œuvres humanitaires en récoltant des fonds via sa fondation M & J Endowment Fund et via son propre tournoi de golf annuel Michael Jordan Celebrity Invitational golf tournament. Il reste néanmoins un grand businessman et assure la promotion de sa ligne de vêtement Jordan. Michael Jordan a également ouvert plusieurs restaurants dont le « Michael Jordan's Restaurant » à Chicago et le « Michael Jordan Steakhouse » à New York. Pour l'anecdote, j'ai failli aller manger dans son restaurant à New York mais l'opportunité ne s'est pas présentée.

Michael Jordan Motorsports (MJM)

michael jordan motorsport Fan de moto, il possède depuis 2004 sa propre écurie au sein du championnat national de Superbike (AMA Superbike Championship) : les Suzuki de la Michael Jordan Motorsport. Il s’implique pleinement dans cette activité en investissant son propre argent, en participant aux grandes décisions financières, sportives (choix des pilotes) et marketing (couleurs, logo de l’écurie). Ainsi, en 2010, pour le 25ème anniversaire de sa marque Jordan Brand, la couleur dominante est l’argenté et inscrivit sa devise au niveau du logo : « I failed over and over again in my life. That's why I succeeded.»(J’ai chute encore et encore dans ma vie. C’est pourquoi j’ai réussi).
Jordan n’a pas choisi cette discipline par hasard ou par caprice. En effet, il conduit lui-même ce genre d’engin.

Pour conclure, les deux motos de l’écurie portent les numéros 23 (pilote Aaron Yates) et 54. Nul doute qu’il aurait aimé avoir le numéro 45 !!



Propriétaire des Charlotte Bobcats

michael jordan proprietaire charlotte bobcats Jordan est très attaché à l’état de Caroline du Nord. Après son expérience mitigée aux Washington Wizards, l’ancien propriétaire Robert L. Jonhson (fondateur de Black Entertainment Television) le convainc de s’investir dans la jeune franchise des Charlotte Bobcats (15 juin 2006). Il occupe alors les postes de co-propriétaire et responsable manager des opérations liées aux basket-ball.
Restant en retrait des médias, il participe aux décisions importantes sur le plan sportif : choix de draft, choix de l’entraîneur et choix des joueurs. Parmi ses bonnes décisions, il est à l’origine de la venue de l’entraîneur historique Larry Brown et celle de Boris Diaw. Par contre, il s’est encore trompé au niveau de la draft en prenant Adam Morrison au 3ème rang de la draft 2006.

La saison 2009-2010 fut celle de tous les succès. Sur le plan sportif, Charlotte accrocha pour la première fois les playoffs (35 victoires). Larry Brown fut élu meilleur coach du mois de janvier et Gerald Wallace fut le premier joueur de la franchise à être sélectionné pour le match des étoiles. Sur le plan financier, Jordan devint le premier ancien joueur à posséder sa propre franchise en investissant 275 millions de dollars.

Dernière modification : September 19 2010 22:51:03.