Bilan du 2eme tour des playoffs 2005/06

Bilan du 2eme tour des playoffs 2005/06
Ca y est, on connaît les 4 meilleures équipes de la NBA. Parmi les 4, on trouve une demi surprise : la présence des Mavs de Dallas. Les 3 autres équipes étaient attendues.

DETROIT :
---------
Il a fallu 7 matches contre les Cavaliers de Lebron James à genoux. Menés 3 victoires à 2, les Pistons ont dû retrouver leur défense de fer pour venir à bout de leurs opposants. Lebron James a été exceptionnel dans ses premiers play-offs. En 13 matches, il a cumulé 30.8 points, 5.8 passes décisives, 8.1 rebonds et 1.38 interceptions (mais 5 balles perdues) par match... Chez les Pistons, on a l'impression que les joutes ultimes n'ont pas encore commencé et que la motivation n'est pas encore arrivée. Je pense qu'ils doivent montrer un autre jeu en finale de conférence.

MIAMI :
-------
Certainement, la demi-finale de conférence la plus facile. Le Heat a disposé des Nets 4 victoires à 1, sans jamais être inquiété. New Jersey pouvait faire peur avec son trio magique (Carter, Kidd, Jefferson) mais du côté du Heat, il y a un duo exceptionnel : O'Neal - Wade. Le premier a tout gagné avec les Lakers, a dominé tous les pivots de la league et pourtant, il se lance dans un ultime défi : rendre un titre NBA au coach gominé, Pat Riley. Le second a l'avenir devant lui. Légèrement moins exceptionnel que son collègue de promo Lebron James, il a autour de lui des joueurs capables de lui offrir un titre. Etant moi-même fan du Shaq depuis son année rookie en 1993, c'est tout naturellement que mon choix est tourné vers Miami dans la série contre les Pistons.

DALLAS :
--------
Ce match aurait dû être la finale de conférence car étaient opposées les 2 meilleures équipes de l'ouest. Souhaitons que le règlement NBA change l'année prochaine pour garantir le classement final en fonction du bilan de la saison régulière et non plus, en préservant les leaders de chaque conférence régionale (affaire à suivre). Cet affrontement mis en exergue 2 choses :
- un duel entre 2 des meilleurs joueurs de la NBA du 21ème siècle : Duncan et Nowitzki. Duncan a été meilleur marqueur du match à 5 reprises avec 31, 28, 35, 36, 41 points (Parker 1 fois avec 33 et Ginobili 1 fois avec 30 points). Nowitzki a été meilleur rebondeur à 5 reprises avec 14, 9, 15, 21, 15 rebonds. Sans conteste, ce sont les 2 grands hommes de ce duel.
- un passage de témoin : les Spurs ne pourront pas faire un back to back. C'était certainement la dernière chance pour les "anciens" Van Excel et Finley d'accrocher un titre NBA. Les Spurs ont tout intérêt à batir avec de jeunes joueurs autours de leur trio magique.
Du côté de Dallas, il faut mettre en évidence l'apport des coéquipiers de Nowitzki : Stackhouse qui retrouve une second jeunesse, avec plus d'humilité et plus de de motivation et Jason Terry qui assure le spectacle (Chat-Bite) mais qui reste un joueur indispensable (son absence au game 6 a failli redonner de l'espoir au Spurs pour l'ultime match).

PHOENIX :
---------
Les Suns avaient envie d'éliminer tout Los Angeles et ils ont réussi avec les Lakers puis les Clippers. Les Clippers ont pourtant mené 3 victoires à 1 mais peut être ne devaient-ils pas brûler les étapes avant la conquêtes d'un titre NBA. Les Clippers sont tombés sur une équipe très forte mentalement, avec 2 des meilleurs joueurs NBA : Nash et Marion. Les 2 n'ont pas failli dans leur rôle de leader, aidés par les suppléants Diaw, Thomas et Bell. Malgré un énorme Elton Brand (certainement frusté de ne pas avoir reçu le titre de MVP, au dépend de Nash), les Suns accèdent pour le deuxième année consécutives au finales de conférence.
Mon favori à l'ouest est donc Phoenix à cause de ... Bobo.

Les Français :
--------------
On rêvait du duel Parker-Diaw en play-offs ; ce ne sera pas pour cette année. Tony a assuré dans son rôle, il a su augenter son niveau de jeu par rapport à la saison régulière (comme tous les grands joueurs). Boris joue ses premiers play-offs et il montre que son titre de MIP n'est en aucun cas usurpé. Multipliant les tâches défensives et collectives, il aborde les matches avec une hargne supplémentaire. Il est confronté aux meilleurs intérieurs de la league (Odom, Brand puis Nowitzki) et assure grave. Il est trop bon !!!!

Rendez-vous en finale NBA avec les Suns et le Heat !!


Écrit par Maxime Lasserre, le 25-05-2006 - Retrouvez d'autres articles sur le thème : Basket NBA


Dernière modification : January 10 2016 21:35:37.