Bilan des demi-finales des playoffs 2012

Bilan des demi-finales des playoffs 2012
Les demi finales des playoffs 2011/12 ont confirmé les pronostics visant un dernier carré composé des 4 favoris.
Tout comme le premier tour, la conquête de l'ouest est expresse. San Antonio et Oklahoma n'ont pas perdu leur temps en ridiculisant les deux équipes de Los Angeles.
----------------------------------------------------
Les San Antonio Spurs ont remporté leur 18ème succès consécutif en infligeant un second sweep dans ces playoffs. Avec une moyenne de 11 points d'écart, Tony Parker and Co ont brisé l'élan de l'attraction de cette année - les Clippers de Chris Paul et Blake Griffin. Le duel des meneurs entre TP et CP3 a tourné court en faveur du français. Sans avoir de stats extraordinaires (près de 20 points par match quand même), le meneur texan a largement contenu son homologue californien pendant les 3 premiers matches. Seul l'ultime rencontre a permis à CP3 de remporter son duel avec Tony.
A côté, Blake Griffin a fait le métier en fournissant des prestations de hautes volées. Mais, en face, il a buté sur un Tim Duncan qui rajeunit de jour en jour pendant ces playoffs. Dream Tim a pratiquement tourné à 20 points et 10 rebonds de moyenne.
Je terminerai mon commentaire sur cette série avec un clin d'oeil pour Boris Diaw qui monte en régime et qui s'affirme au poste de pivot polyvalent. Devenu titulaire et assurant près de 30 minutes par match, il alterne les hauts et les bas (comme toujours) mais il bénéficie de la confiance d'un coach et d'un groupe. ce groupe est conscient qu'ils possèdent toutes les armes pour aller jusqu'au bout.

Dans l'autre rencontre de ces demi-finales à l'ouest, le Thunder était opposé aux Lakers. D'un côté, le duo Westbrook-Durant et de l'autre côté, le duo Bryant-Bynum. La jeunesse d'un côté et l'expérience de l'autre. Dans cette série, le premier duo a tourné à près de 50 points en moyenne avec une pointe dans le match 4 à 68. Du côté des Angelinos, Bryant a été à la hauteur de son statut mais ses coéquipiers ne l'ont pas été. Bynum a sorti des stats correctes mais sans réel impact. Gasol a montré sa polyvalence mais a eu trop de déchet en attaque. A côté de ces 3 joueurs, il y a un grand vide. Sessions est un joueur moyen mais son inexpérience à ce stade de la compétition est rédhibitoire pour un poste aussi important que meneur.
Au Thunder, outre le meilleur 6ème joueur de l'année, James Harden, le duo de choc peut s'appuyer sur Serge Ibaka (avec 7 contres au match 2) et Kendrick Perkins dans la peinture (un pivot discret avec de l'expérience et une volonté de fer).
Bref, dans cette finale de la conférence ouest, j'entrevois une bataille épique entre les 2 meilleures équipes de la NBA. La série d'invincibilité des Spurs va certainement s'achever au match 3 à l'extérieur. Je pense que Tony Parker va élever son niveau de jeu et va bousculer Westbrook. Durant devrait être seul à marquer beaucoup de points. Harden devrait être contenu par Ginobili. Je pense enfin que l'apport offensif dans la raquette devrait être un plus pour les Spurs. En effet, ni Perkins, ni Ibaka ne marquent des points contrairement au duo Diaw - Duncan.
=> Je vois donc les Spurs accéder aux finales NBA après une victoire 4-2 face au Thunder.


A l'est, les favoris remportèrent leur série périlleusement.
----------------------------------------------------
A Miami, la tâche s'annonçait difficile avec la sortie sur blessure de Chris Bosh dès le premier match. Son absence fut très préjudiciable à ses coéquipiers dans un secteur intérieur peu fourni dans cette équipe. La bataille de l'intérieur fut remportée par les Pacers et son duo Hibbert/West. En face, Turiaf fut transparent ; ce qui s'avère très inquiétant pour la suite de la compétition.
Néanmoins, il reste 2 amigos dans le trio floridien : James et Wade. James fit honneur à son 3ème titre de MVP de la saison régulière en survolant cette série et surtout, en devenant le leader de cette équipe. La hiérarchie est dorénavant bien établie : Wade est au service de Lebron comme Pippen l'était à Jordan. Pas de jalousie entre les 2 hommes mais une évidence naturelle. Lebron frôle le triple-double presqu'à chaque match. Le duo est plus prolifique en attaque que celui d'Oklahoma (plus de 50 points de moyenne, avec une pointe à 70 dans le match 4).
Menés 2 victoires à 1, le Heat a accéléré dans les 3 matches suivants réduisant à néant les espoirs des valeureux Pacers. Indiana est une équipe jeune, avec un manager d'exception (Larry Bird). Nul doute qu'on les reverra à ce stade de la compétition les prochaines années. Le Heat a quant à lui 2 futurs hall of Famers et peut s'appuyer sur des seconds rôles très précieux : Battier et son intelligence de jeu, Haslem est son apport au rebond et Chalmers qui peut prendre feu (comme au match 3 avec 25 points).

Dans l'autre rencontre de ces demi-finales à l'est, la lutte fut âpre entre les Celtics et les Sixers. Cette confrontation mythique nous emmena jusqu'à la manche décisive et accoucha d'un grand vainqueur : les Boston Celtics. Trois hommes se sont distingués : Rajon Rondo qui a réalisé son deux triples-double dans cette série (portant son total à 9 en carrière et ce n'est pas fini), Garnett qui sort des stats de MVP (plus de 25 points et 10 rebonds) et Paul Pierce, le capitaine-leader incontesté.
Chacune des victoires des Sixers fut étriquée avec moins de 10 points d'écart tandis que les matches remportés par les Celtics furent plus nets (mis à part le match 1). J'ai le sentiment que les Celtics ont toujours eu le sort de cette série dans leurs mains et surtout dans celles de Rajon Rondo. Sur les 4 victoires des Celtics, Rondo a marqué en moyenne 17 points, fit 14 passes décisives et pris 8 rebonds. Sur les 3 défaites, il inscrivit 11 points, délivra 11 passes et capta 7 rebonds. Pour moi, la différence s'est faite dans le comportement de ce meneur de génie. Si Rondo va, Boston va.

Bref, la finale de conférence va opposer deux équipes qui ne s'aiment pas et dont le style est complètement différent. Miami va jouer sur la rapidité et la force. Boston va jouer sur l'intelligence et l'expérience. La lutte intérieure devrait être remportée par Boston donc tout va dépendre du rendement des 2 super stars du Heat. S'ils maintiennent leur niveau des demi-finales, Boston devra hausser son niveau de jeu. Rondo va être opposé à Wade dans les moments importants et il ne pourra pas rééditer ses exploits précédents. L'année dernière, le Heat l'avait emporté 4-1 contre les Celtics en demi-finales de conférence. Durant la saison régulière, Boston perdit le premier match mais remporta les 3 suivants. Outre l'esprit de vengeance, Boston a un ascendant avec 3 victoires d'affilée. Je pressens donc une bataille longue et rude, peut-être en 6 ou 7 manches.
=> Je vois le Heat accéder aux finales NBA après une victoire 4-2 face aux Celtics, avec un duo Wade-James impérial.


Écrit par Maxime Lasserre, le 27-05-2012 - Retrouvez d'autres articles sur le thème : Basket NBA


Dernière modification : January 10 2016 21:35:37.