Vive les vacances !

Vive les vacances !
Avant d'aborder les playoffs, j'ai eu envie de m'attarder sur les équipes qui vont partir dès aujourd'hui en vacances.

EST :
-----
Phila et Orlando échouent de peu à la qualification malgré une fin de saison époustouflante des Magics. Boston et Toronto ont complètement sombré dans la dernière ligne droite. La star des Celtics (Paul Pierce) a raté ses derniers matches et personne ne pouvait prendre le relais (une mention spéciale à West Delonte, le rookie). Chez les Raptors, on a vu émerger une belle génération avec les Bosh, James, Peterson et Villanueva mais le collectif n'a jamais fonctionné. Ensuite, on trouve deux équipes qui ont raté leur saison mais qui laissent envisager un avenir plus radieux. Les Hawks d'Atlanta ont révélé 2 joueurs : Josh Smith et Joe Jonhson. Le premier est un jeune joueur très complet (points, rebonds, contres). Le second a profité de l'échange avec Boris Diaw pour être le leader d'une équipe. Il doit maintenant créer une dynamique autour de lui pour favoriser le collectif.
Les Charlotte Bobcats sont une équipe jeune donc il faudra quelques saisons avant de postuler aux playoffs. Cependant, on retiendra les bonnes performances du rookie Raymond Felton et de Gerald Wallace (très complet, à l'image de Josh Smith). La déception provient de Brevin Knight et okafor qui n'ont pas continuer sur la lancée de la saison précédente (à cause des blessures). Enfin, on trouve la grosse déception de l'année, les Knicks de New York. Quand on voit la composition du roster, on se dit qu'il y a des noms connus mais l'alchimie entre toutes ces individualités ne pourra jamais fonctionné. Le coach (Larry Brown) n'est jamais parvenu à trouver la bonne combinaison laissant le poste de pivot à un rookie (Channing frye qui s'est très bien débrouillé) et disposant d'une ligne arrière trop importante (Francis, Crawford, Marbury, Rose). Il y eut des coups d'éclat (victiore contre les Pistons) mais la faute aux blessures trop nombreuses n'instaura jamais la stabilité tant attendue.

OUEST :
-------
Utah malgré un bilan équilibré (50% de victoires) n'a pas réussi à dépasser l'équipe suprise de la seconde moitié de championnat, les Kings. Néanmoins, les Jazz possèdent certainement la plus impressionante ligne intérieure de la NBA avec Kirilenko, Okur et Boozer. Nul doute que si Boozer avait pu jouer l'ensemble de la saison, les Jazz seraient qualifiés pour les playoffs. Derrière, on trouve les Hornets de Chris Paul. Portant sur ses petites épaules le sort de la franchise, il aura été le meilleur rookie de cette année. Ensuite, on trouve de belles équipes qui il n'y a pas si longtemps, jouaient les premiers rôles en NBA : Seattle (finaliste 1996), Houston (champion 1994, 95), Portland (finaliste 1992), les Warriors et les Wolves (régulièrement qualifiés pour les playoffs). Pour Seattle, Ray Allen et Lewis étaient bien seuls malgré Ridnour (à noter l'apprentissage convainquant de Petro). Pour Houston, la saison cauchemardesque des deux stars Ming et McGrady n'a jamais permis d'instaurer une stabilité de l'effectif. Pour Minnesota, un Garnet en deçà de son niveau et c'est toute l'équipe qui joue mal... Pour Golden State, Baron Davis n'a pas pu jouer toute la saison à cause d'une blessure (un interim impressionnant de Fisher). Pourtant, il y a du beau monde (Richardson, Murphy, Dunleavy, ... Pietrus) mais il semble que l'équipe ait besoin d'un leader. Enfin, on trouve Portland avec son équipe de bras cassés. Aucun joueur ne sort de la masse, l'équipe est soporifique malgré quelques victoires contres des grosses écuries. On n'est pas près de retrouver les Blazers en playoffs.


Écrit par Maxime Lasserre, le 20-04-2006 - Retrouvez d'autres articles sur le thème : Basket NBA


Dernière modification : January 10 2016 21:35:37.